06 avril 2013

L'effet poisson pané

17751BIG

 

Il est 21h15. Nous avons couché les enfants vers 20h30 et avons attendu qu’ils finissent par s’endormir pour passer en mode galipettes.

Le mari m’enlace, m’embrasse, enfouit son visage dans mes cheveux devenus très récemment blonds. Il me chuchote quelque chose dans l’oreille que je n’entends pas distinctement. Probablement, de petits mots doux ou provocateurs. Je lui fais répéter.

- c’est la première fois que je fais l’amour à une fille dont les cheveux sentent le poisson pané !

Non, il n’est pas si facile de passer du statut de parents au statut d’amants. Il y a toujours quelque chose vous rappelant l’existence des enfants. Une petite voiture abandonnée dans le lit parental vous  vrillant le dos et vous laissant échapper un cri de douleur en pleine action… ou encore, les panés de ce vieux chnock de Captain Iglo que vous avez, certes, cuisinés avec amour pour vos enfants, mais imprégnant votre tignasse d’une odeur tenace, pas vraiment bandante pour votre mari!


Commentaires sur L'effet poisson pané

    Ton homme sait parler aux femmes dis donc ! lol

    Posté par maman est occupé, 06 avril 2013 à 17:38
Poster un commentaire